Vidéo du vendredi : Historique du concept de gouvernement

En pleine période de crise de légitimité des gouvernements occidentaux, il peut s’avérer nécessaire de retourner au fondement du concept central qu’est le gouvernement. Le passage des siècles nous montre les changements apportés à sa signification. D’abord conçu sous l’angle éthique dans la pensée chrétienne, la centralisation des états européens a entraîné une conception en termes de rapports de domination qui fut illustrée par Machiavel. Actuellement, la conception dominante remonte à la vision que Rousseau lui a octroyée en le concevant de façon juridico-politique ou, plus simplement, en tant qu’organe exécutant du détenteur de la Souveraineté, ce dernier étant le peuple.

Cliquez ici pour être redirigé vers le lien correspondant.

Au fondement de la vision politique de l’historien

Au cours des deux prochaines semaines, nous aurons le plaisir de vous présenter les fondements de la vie politique tels qu’interprétés par vos chroniqueurs du Ralliement citoyen pour la République du Québec. De par leurs expériences de vie et leur parcours académique, leur vision de la chose publique recèle d’éléments qui fondent leur pensée politique. Au travers du prisme de l’historien de l’Antiquité, de la journaliste, du juriste et du théoricien politique, vous aurez l’occasion de lire sur ce qui anime les rédacteurs de ce blogue. Aujourd’hui, nous vous présentons la vision de notre historien David Lachapelle.

Lors de mes études en histoire, j’ai eu le bonheur de lire beaucoup d’auteurs anciens et j’ai appris à les regarder avec beaucoup de respect : non contents de créer et de développer un vocabulaire pour étudier, analyser et expliquer divers systèmes, leurs explications simples et leurs observations, bien que datant de plus d’un millénaire et demi, font beaucoup de sens, même encore aujourd’hui. Ainsi, par exemple, selon Aristote, il y a trois types de gouvernement « pur » : Lire l’article

Vidéo du vendredi : La nationalisation de l’électricité

Pour poursuivre sur la guerre d’efficacité entre public et privé, nous vous présentons le père de la nationalisation de l’hydro-électricité au Québec, René Lévesque, qui nous explique en quoi chasser le privé de l’électricité serait rentable sous tous ses aspects. Voici 30 minutes (en 3 parties) qui valent la peine d’être vues :

Partie 1 :

Lire l’article