Vidéo du vendredi : Le modèle suédois

Cette semaine encore, nous poursuivons dans notre thématique précédente : étudions un peu le modèle suédois, pour mieux y réfléchir et s’en inspirer. Il n’est pas aussi à gauche que certains aiment le présenter, mais il est néanmoins très inventif et semble particulièrement efficace.

Vidéo du vendredi : La démocratie directe suisse

Cette semaine, la démocratie directe suisse expliquée en quelques minutes (en anglais). Certes, le système n’est pas parfait, mais il offre suffisamment de matière pour repenser notre système parlementaire britannique.

Vidéo du vendredi : La dette et la fin de l’État-providence

Alors que l’OCDE tente de minimiser les impacts de la crise financière qui perdure, nous vous offrons l’analyse d’Étienne Chouard à propos de l’endettement public, dont nous avons déjà glissé mot dans un article précédent :


Étienne Chouard : la dette et la fin de l’État… by cinequaprod

Les élections belges, une introduction

Après un magnifique été où le soleil omniprésent nous a permis de connaître une saison particulièrement satisfaisante, après une élection qui a amené un gouvernement minoritaire du Parti Québécois, nous revoici frais et dispos afin de commenter, à nouveau, l’actualité nationale et internationale.

En ce mois d’octobre, un de nos auteurs est en vacances dans le plat pays qu’est la Belgique afin de vivre les élections communales (municipales) et provinciales de ce pays qui faisait dire à Jules César : de tous les peuples de la Gaule, les Belges sont les plus braves. Lire l’article

Un vote? Oui, mais quel vote?

Il y a deux semaines, une non-surprise générale a frappé le peuple québécois : voulant prendre de court la commission Charbonneau et surfer sur son « wedge politics » (politique de division) anti-étudiante, le Premier ministre Charest a déclenché des élections (très) anticipées pour le 4 septembre. Seule une campagne électorale avait le pouvoir de nous sortir de nos vacances estivales et nous inciter à reprendre notre plume. Lire l’article

Démocratie participative et démocratie délibérative, partie III

Lors des dernières semaines, nous avons exposé les limites des réformes dans le cadre de la démocratie actuelle, puis nous avons présenté le déroulement de la journée de délibération, telle qu’imaginée par les professeurs Bruce Ackerman et James Fishkin. Aujourd’hui, nous abordons les limites et les bénéfices de ce jour de délibération.

Les chercheurs prévoient quatre axes sur lesquels le jour de délibération aura un impact. Le but premier de ce jour de délibération étant d’obtenir une opinion éclairée et informée, l’acquisition et l’échange d’information est au coeur de l’activité. La première remarque que font les deux professeurs est que la frange de la population qui s’intéresse déjà à la politique aura une tribune pour partager le fruit de leurs lectures et échanger leurs connaissances acquises, en plus de mettre le focus sur les enjeux centraux identifiés par les partis politiques. Donc le jour de délibération offre un environnement encourageant l’acquisition et facilitant l’échange d’informations politiques. Lire l’article